Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

MEURTRE A LAFFITE-TOUPIERE.
MEURTRE A LAFFITE-TOUPIERE.
MEURTRE A LAFFITE-TOUPIERE.
MEURTRE A LAFFITE-TOUPIERE.
MEURTRE A LAFFITE-TOUPIERE.

Photo 1) Olivier Marchal le pouce levé en signe de reconnaissance pour ce sauveteur improvisé.

Photos 2,3,4,5 le sauvetage du convoi de l'enfer vert de Laffite-Toupière.

 

Aujourd’hui lundi 6 décembre 2021 un meurtre sordide à Laffite-Toupière, plus précisément au lieu-dit « RIOUCAUT », chez l’agriculteur érudit François Sarrère qui a été abattu de sang-froid.

Cette saga est directement issue du dernier film du grand réalisateur Français Olivier Marchal « OVERDOSE ».

L’intrigue : Sara cheffe de la brigade des stupéfiants de Toulouse enquête sur un Go-Fast entre l’Espagne et la France, cette course effrénée entre la police et les protagonistes de cette histoire amène tout ce petit monde à Laffite-Toupière pour commettre l’irréparable.

Petite parenthèse à cette aventure, le gros de la troupe transportant tout le matériel nécessaire au tournage est acheminé par une cohorte de gros porteurs. Malheureusement le fameux GPS ne fonctionne pas toujours comme on l’espèrerait et quand le meneur de cette troupe de joyeux drilles tape sur la machine infernale guidée souvent par des ondes incertaines « RIOUCAUT » résultat le vaillant « TOM-TOM » les amène au milieu des champs embourbés jusqu’à l’essieu. Après avoir contacté un professionnel du remorquage qui déclina l’offre jugeant l’affaire trop périlleuse, il ne restait plus au réalisateur dépité que de s’adresser à un dépanneur du cru local. Et le miracle si miracle eu lieu c’est au président de l’association de chasse « AICCA de l’eau vive » j’ai nommé M. Joël Artigues qu’incomba cette tâche ardue, tâche qu’il mena de main de maître. D’ailleurs comme le montre la photo le signe du pouce levé d’Olivier Marchal saluant Joël son vaillant sauveteur.

Il est aussi à noté que notre réalisateur était déjà venu 3 où 4 fois en repérage dans ce secteur et peut-être que les noms évocateurs des lieu-dit « France, Versailles, Paris les prés » y sont pour quelque chose, va-t-on savoir ?

Tout est bien qui finit bien du côté de Laffite-Toupière.      

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :